Mutuelle dentaire, un allègement des frais de soins des dentistes

Une mutuelle dentaire est destinée à couvrir certaines dépenses de soins dentaires, notamment sur les soins spécialisés, trop onéreux.

Rôle d’une mutuelle dentaire

Les soins dentaires sont souvent coûteux, car ils nécessitent l’utilisation d’appareils spéciaux et de matériaux adéquats. En principe, la mutuelle dentaire assure un complément des remboursements de la Sécurité sociale. Mais dans la majorité des cas, elle est destinée à rembourser les soins spécialisés dont les coûts sont assez élevés et non supportés par l’Assurance maladie. Divers organismes partenaires de Rapide assurance, tels que Groupe France Mutuelle, Mutuelle Fraternelle ou Mutuelle Mis Santé, vous offrent des formules de remboursement de différents soins dentaires. Ils concernent les soins habituels (ou soins courants), et notamment, les soins récurrents et les soins spécialisés. Vous n’avez qu’à faire une comparaison des prestations proposées et de choisir la mutuelle dentaire adaptée à vos besoins de soins dentaires et à votre budget.

Les différents aspects de la souscription à une mutuelle dentaire

Avant de signer le contrat, il faut examiner d’abord les différents aspects qui garantissent les prestations de soins et les remboursements des frais dentaires les plus avantageux. La souscription ne pose pas, en général, de condition d’âge ni de questionnaire médical. En principe, les soins habituels sont relativement à la charge de la Sécurité sociale, à hauteur de 70 %. Il s’agit des extractions et traitements de racines, des détartrages et soins de caries. Par contre, l’intervention dentaire exigeant des soins spécialisés, et plus lourds est exclue de ses obligations de remboursement, ou du moins peu remboursée. La différence entre les mutuelles dentaires réside donc dans le taux de remboursement et les forfaits liés au contrat de soins.

Remboursement des soins dentaires

Le remboursement peut se faire sous la forme de forfait dentaire ou sous forme de pourcentage. Ce dernier dépend des tarifs de convention qui déterminent la base de remboursement de la Sécurité sociale (70 %). Et les coûts réels varient selon les spécialistes consultés et en fonction de l’ampleur des soins. Ils sont nettement supérieurs aux tarifs de convention. Certains soins classés « hors nomenclature » (HN) ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale. Il s’agit notamment de l’implant dentaire, un des actes dentaires les plus onéreux dont le tarif est en moyenne de 1000 euros. Chez Groupe France Mutuelle, le remboursement forfaitaire de l’implant dentaire peut aller jusqu’à 430 euros par an. Il est de l’ordre de 200 euros par an chez Mutuelle Fraternelle. Pour les soins dentaires courants, certains remboursements sont avantageux. Mutuelle Fraternelle rembourse jusqu’à 250 % des dépenses dentaires habituelles. Par contre, la prise en charge des autres mutuelles varie entre 120 % et 130 % des frais.

Tags: , ,



A découvrir également: