Remboursement des frais optiques

Assurance santé : comprendre le remboursement des soins optiques De tous les soins pris en charge par la Sécurité sociale, les soins optiques connaissent sans doute le taux d’indemnisation le plus faible. Celui-ci s’élève à 65 %. Il existe cependant diverses fourchettes de tarifs de remboursement suivant les cas de correction. Le remboursement des frais optiques : comment cela fonctionne ? En règle générale, l’Assurance maladie rembourse les dépenses en soins optiques une fois par an, à hauteur de 65 % du tarif conventionné, c’est-à-dire du tarif établi par la Sécurité sociale. Dans certains cas, comme le bris ou la perte de lunettes ou en cas d’amélioration de la vue, elle peut prendre en charge jusqu’à plusieurs paires dans l’année. Dans le cadre d’une assurance complémentaire santé ou de l’adhésion à une mutuelle, le mode de remboursement est différent. Celui-ci s’effectue sur la base d’un forfait annuel fixé d’un commun accord au moment de la signature du contrat. Il s’agit sans aucun doute de la formule la plus avantageuse. Entre autres, pour certains établissements, l’assuré fixe un plafond de remboursement annuel. La prise en charge s’effectue alors dans la limite de ce plafond. Toutefois, le pourcentage du remboursement se calcule toujours sur la base des tarifs de convention. Les tarifs de convention du remboursement des frais optiques Pour la Sécurité sociale, le remboursement des dépenses en soins optiques se calcule toujours sur la base des tarifs de convention. Il suit des règles précises en fonction de l’âge de l’assuré et du type de correction prescrit. Ainsi, le tarif de convention pour le remboursement d’une monture optique s’élève à 30,49 euros pour les assurés de moins de 18 ans, contre 2,84 euros pour les plus de 18 ans. La Sécurité sociale les indemnise donc respectivement à hauteur de 19,80 euros et 1,85 euros. Pour les verres, le remboursement s’effectue sur la base d’un tarif variable suivant la correction. Celui-ci va de 12,04 à 66,42 euros par verre pour les moins de 18 ans. Le montant d’indemnisation de ces derniers varie ainsi de 7,83 à 43,30 euros par verre. Pour les assurés de plus de 18 ans, le tarif de convention varie de 2,29 à 24,54 euros par verre. La Sécurité sociale prend donc en charge entre 1,49 à 15,95 euros par verre. En ce qui concerne les lentilles de correction, le tarif de convention est fixé annuellement à 39,48 euros par œil. Le remboursement s’effectue par ailleurs à hauteur de 65 %, soit 25,70 euros par œil. Tout type de lentilles sont pris en charge, qu’elles soient réutilisables ou non, journalières ou hebdomadaires. Notez cependant que l’Assurance Maladie ne rembourse que les lentilles destinées à corriger certains troubles de la vue. Il s’agit entre autres de la myopie supérieure ou égale à 8 dioptries, de l’astigmatisme irrégulier, de l’aphakie, de l’anisométropie à 3 dioptries et du kératocône.

Tags: ,



A découvrir également: